janvier 2011 St-Germain-en-Laye conférence

Conférence du Père Domergue  janvier 2011 Nous sommes heureux de vous inviter à la  prochaine conférence organisée par l’AFC de Saint-Germain-en-Laye qui aura lieu le mardi 11 janvier 2011 à 20 h45. Nous recevrons le Père Benoît DOMERGUE, Docteur en Théologie, conférencier en milieu scolaire, auteur de  «Culture jeune et ésotérisme : vers une dérive antichristique de la culture…

janvier 2011 Versailles Conférence Jeunesse cherche Educateurs

L’Association Familiale Catholique de Versailles organise le lundi 31 janvier 2011 à  20h45au Lycée Notre-Dame de Grandchamp, 22 rue Henri de Régnier à Versailles  une conférence de François-Xavier BELLAMY sur le thème   Jeunesse cherche éducateurs,  la fin du mythe d’une éducation sans transmission    Le conférencier, François-Xavier Bellamy, 25 ans, est normalien, agrégé de Philosophie, Maire adjoint de la…

Téléthon 2010 Ethique et dons

Téléthon 2010 Vendredi  03 Décembre 2010 Pour la 24éme édition du Téléthon, la CNAFC salue et encourage la levée de dons en faveur de la recherche. Cependant, elle ne peut oublier qu’une partie des dons est affectée à la recherche sur l’embryon. Elle souhaiterait que L’AFM, en tant qu’association organisatrice et bénéficiaire, soit plus transparente…

Téléthon 2010 Ethique et dons

Téléthon 2010 Vendredi  03 Décembre 2010 Pour la 24éme édition du Téléthon, la CNAFC salue et encourage la levée de dons en faveur de la recherche. Cependant, elle ne peut oublier qu’une partie des dons est affectée à la recherche sur l’embryon. Elle souhaiterait que L’AFM, en tant qu’association organisatrice et bénéficiaire, soit plus transparente…

bioéthique Mgr Vingt-Trois 30 novembre 2010

Lu pour vous

Le regard du Cardinal André VINGT-TROIS sur sciences et bioéthique

La Vie – 30/11/2010

Recherche sur l’embryon, levée de l’anonymat, mères porteuses… Alors que les députés commencent leurs consultations de la révision de la loi sur la bioéthique, rencontre avec le cardinal André Vingt-Trois, qui confie à La Vie ses désaccords avec le projet.

C’est reparti pour un tour. Cette semaine vont démarrer mercredi 1er décembre les travaux de la commission qui, à l’Assemblée nationale, va réfléchir sur les questions de bioéthique avant la révision des lois prévues fin janvier 2011 : recherche sur l’embryon, levée de l’anonymat du don de spermatozoïdes et d’ovocytes, mères porteuses… Au total, 70 députés de tous bords vont auditionner médecins et représentants des usagers avant de modifier, ou pas, le projet de loi présenté par le gouvernement.

Une commission de plus ? Pas tout à fait, car l’étape est importante dans le long processus démocratique qui court depuis deux ans. C’est en effet sur le texte issu de ces travaux que devront finalement se prononcer les parlementaires en séance. « Nous pouvons apporter des modifications sensibles au projet du gouvernement », prévient le député UMP Hervé Mariton, vice-président de la commission. Très présents dans la réflexion depuis les états généraux de la bioéthique, en 2009, les évêques préparent de leur côté la sortie d’un nouvel ouvrage pour exposer leur analyse du projet de loi.

Dans son discours de clôture de l’Assemblée des évêques à Lourdes, le 9 novembre, le cardinal André Vingt-Trois, président de la conférence épiscopale, a durci le ton. Il a dénoncé « l’obscurantisme » et « l’opinion versatile qui se justifie de ses changements en inventant différentes catégories d’éthique, comme si la responsabilité dans le respect de la dignité humaine était à géométrie variable selon que l’on est scientifique ou que l’on est politique ».

Une fermeté qui faisait directement écho aux propos du député Jean Leonetti dans un entretien paru le 7 novembre dans le Journal du dimanche. Le monsieur bioéthique de l’UMP s’y était prononcé en faveur d’une autorisation urgente de la recherche sur l’embryon et y plaidait pour « en finir avec l’obscurantisme ». Il avait ensuite démenti ses propos sur lavie.fr, expliquant qu’il s’était « mal fait comprendre ». Le cardinal Vingt-Trois s’explique à son tour, et précise ses désaccords avec le projet de loi du gouvernement.

bioéthique Mgr Vingt-Trois 30 novembre 2010

Lu pour vous

Le regard du Cardinal André VINGT-TROIS sur sciences et bioéthique

La Vie –  30/11/2010

Recherche sur l’embryon, levée de l’anonymat, mères porteuses… Alors que les députés commencent leurs consultations de la révision de la loi sur la bioéthique, rencontre avec le cardinal André Vingt-Trois, qui confie à La Vie ses désaccords avec le projet.

C’est reparti pour un tour. Cette semaine vont démarrer mercredi 1er décembre les travaux de la commission qui, à l’Assemblée nationale, va réfléchir sur les questions de bioéthique avant la révision des lois prévues fin janvier 2011 : recherche sur l’embryon, levée de l’anonymat du don de spermatozoïdes et d’ovocytes, mères porteuses… Au total, 70 députés de tous bords vont auditionner médecins et représentants des usagers avant de modifier, ou pas, le projet de loi présenté par le gouvernement.

Une commission de plus ? Pas tout à fait, car l’étape est importante dans le long processus démocratique qui court depuis deux ans. C’est en effet sur le texte issu de ces travaux que devront finalement se prononcer les parlementaires en séance. « Nous pouvons apporter des modifications sensibles au projet du gouvernement », prévient le député UMP Hervé Mariton, vice-président de la commission. Très présents dans la réflexion depuis les états généraux de la bioéthique, en 2009, les évêques préparent de leur côté la sortie d’un nouvel ouvrage pour exposer leur analyse du projet de loi.

Dans son discours de clôture de l’Assemblée des évêques à Lourdes, le 9 novembre, le cardinal André Vingt-Trois, président de la conférence épiscopale, a durci le ton. Il a dénoncé « l’obscurantisme » et « l’opinion versatile qui se justifie de ses changements en inventant différentes catégories d’éthique, comme si la responsabilité dans le respect de la dignité humaine était à géométrie variable selon que l’on est scientifique ou que l’on est politique ».

Une fermeté qui faisait directement écho aux propos du député Jean Leonetti dans un entretien paru le 7 novembre dans le Journal du dimanche. Le monsieur bioéthique de l’UMP s’y était prononcé en faveur d’une autorisation urgente de la recherche sur l’embryon et y plaidait pour « en finir avec l’obscurantisme ». Il avait ensuite démenti ses propos sur lavie.fr, expliquant qu’il s’était « mal fait comprendre ». Le cardinal Vingt-Trois s’explique à son tour, et précise ses désaccords avec le projet de loi du gouvernement.

Projet de loi Bioéthique 1er décembre 2010

Projet de loi bioéthique Lu pour vous     1er décembre 2010 : début des travaux de la Commission spéciale chargée du projet de loi relatif à la Bioéthique. « La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique commencera ses travaux le 1er décembre 2010. Elle procédera comme pour la…